Votre navigateur ne supporte pas JavaScript et vous n'avez pas accès à toutes les fonctionnalités du site.
Veuillez vérifier que JavaScript est bien activé sur votre navigateur.

NEWS 2024

1ere sortie MERCREDI 7 FEVRIER 19 participants dont 2 filles Jeannine et Maria
Soleil et bonne humeur étaient au rdv – photo de début de saison et article DL qui annonce l’activité de la saison pour l’ALEC.
Parcours de 87 kms direction Tullins – Vinay – Poliénas – Cras et retour par la piste cyclable St Quentin pour certains et pour 5 autres cyclos, circuit raccourci qui les a portés jusqu’à St Quentin avec le retour par st jean de Chepy, les iles de Moirans -pour ce début de saison.
Ainsi, chacun(e) a pu faire le circuit adapté à sa forme du jour.
Certains(es) sont rentrés bien fatigués on le remarque au temps passé en danseuse !!! M.D.

SAMEDI 24 FEVRIER
1ère randonnée de la saison RPO – Goncelin -Goncelin a fait carton plein comme chaque année car il y avait plus de 400 participants. Le seul inconvénient c’est la bousculade aux ravitos !
11 Participants ALEC dont 2 filles Liliane et Régine. Beau temps et beaux circuits comme d’habitude. M.D.

DIMANCHE 3 MARS – Randonnée des vignoble Grésivaudan- CTG
Annulée pour cause de mauvais temps. M.D.

SAMEDI 9 MARS – Randonnée du Sud Grésivaudan
Malgré un temps mitigé et beaucoup de vent, nous avons eu 4 courageux qui se sont déplacés Liliane, Paulo, Éric D.M –Roger Scaringella ! bravo à eux.
Le vent était tellement important et violent que Liliane a failli s’envoler dans les airs a bord de sa monture ! Dorénavant, nous avons notre Mary Poppins à l’Alec. M.D.

MERCREDI 13 MARS SORTIE CLUB
Nous étions 13 cyclo(te)s à prendre le départ sous un beau soleil qui ne nous a jamais quitté. De l'avis général la montée de la Pérérée est un peu plus longue et plus raide que l'année dernière. On y a fait une sympathique rencontre, la demoiselle dans son panier s'est fait photographier sous toutes les coutures. Et ensuite descente, puis plat,  et retour au bercail en ordre dispersé. H.R.

SAMEDI 16 MARS – Randonnée des 10 communes – Voiron
6 valeureux cyclos se sont déplacés à Voiron, la pluie tombée le matin à Echirolles ayant dissuadé certains de se déplacer.
Guy Gervais et Guy Fouillet se sont retrouvés un peu seuls au départ d’Auguste Delaune pour rejoindre Voiron à vélo. Dommage pour ceux qui n’ont pas osé partir car le temps était parfait pour rouler. Nous avons pu découvrir ou redécouvrir des routes que nous ne fréquentons pas trop souvent. Circuits très beaux ! pas de vent ! pas de pluie ! et le soleil s’est même invité pour nous accompagner une grande partie du circuit. M.D.

VENDREDI 22 MARS
Yves s’en est allé au petit matin le 19 mars, jour de la Saint Joseph !
Nous pouvions le croire éternel tellement il aura montré de l'endurance à vélo, mais aussi face aux épreuves de la vie. Depuis deux ans il s'est éloigné du club pour cause de maladie, mais toujours présent pour retrouver les copains aux organisations de l'ALEC.
Il a rejoint sa bien aimée Paule ainsi que ses compères, Michel T., Roger M., Joseph B., Jean Claude D., avec qui il a fait des cyclos magistrales comme Paris-Brest-Paris (7 fois) sans compter les brevets obligatoires pour se lancer dans ce type d’épreuve, 200, 300, 400 et 600 kms. Plusieurs marmottes, une dizaine de BRA et le Super BRA de 300 kms en une journée, en partant à 2 heures du matin et enfiler des cols de première catégorie les uns après les autres ! Sa prédilection était les épreuves d’endurance et rien ne lui faisait peur.
Sans oublier les 3 mandats en qualité de Président de l’ALEC. Son implication dans les séjours, dans les lotos, les randonnées, les réveillons est sans compromis. Il est aussi à l'origine du site internet du club qu'il a fait vivre de nombreuses années. Ainsi il prenait facilement la plume pour écrire des articles très captivants.
Les 5 compères se sont retrouvés et je gage qu’ils vont bien trouver un moyen de reprendre leurs parties de rigolades. Paule aura bien du boulot pour les assagir.
L’ALEC a perdu un passionné de la petite reine. Tu nous manqueras Yves...
Nous étions au complet, avec des anciens du club pour rendre un dernier hommage à Yves.

SAMEDI 23 MARS _LES ECUREUILS ANNULES
Deux années consécutives où nous annulons notre randonnées. La cause est multiple : le fléchage du mercredi reporté au vendredi pour incertitude de météo le samedi, puis sont venus se greffer sur la journée du vendredi les obsèques de Yves. Tout est devenu compliqué du fait de la participation de toute l'ALEC à la cérémonie.

 

SAMEDI 6 AVRIL
Belle affluence à St Martin le Vinoux, où près de 270 cyclos se sont donnés rendez-vous sous un beau  soleil et une belle température limite estivale sur le retour.
Nous étions 9 cyclos de L'ALEC dont 3 féminines à faire le circuit.
Un circuit tellement casse pattes que celle du dérailleur de Maria n'a pas résisté...C'est ce qui arrive quand on appuie trop fort!!!
À l'arrivée une surprise attendait notre Janine, la coupe du sourire lui était remise sous les ovations du public.
HR
LUNDI 8 AVRIL A GREOUX
E S C A P A D E  D A N S  L E S   A L P E S  D E H A U T E  P R O V E N C E
Oyez, oyez, braves gens le récit de l’aventure fantastique vécue par des citoyens Echirollois en terres lointaines.
En l’an de grâce 2024, le baron Louis Peron, connu sous le nom de Louis 1er de l’ALEC en charge de la confrérie ALEC demanda à une vingtaine de ses ouailles d’aller en exploration dans des lointaines contrées dans le pays des Alpes de Haute Provence.
Ces citoyens étaient juchés sur des drôles de machines à deux roues appelées bicyclette, c’est bicyclistes se donnèrent rendez-vous pour leur croisade au Stadium Delaune aux aurores. On reconnut facilement parmi eux Éric, dit le Tatoué ; Yves, le Chauve ; Jean-Luc, le Gardien du Trésor ; Maria, l’Intrépide et Jeanine, La Courageuse ainsi que bien d’autres gaillards et gaillardes prêts à en découdre avec des peuplades peut-être belliqueuses.
Guy De Lafouillette rend ici témoignage de leurs aventures.
Une fois carrioles et charrettes harnachées, la joyeuse équipée partie par de là le Col de Lus La Croix Haute pour se rendre au village de Gréoux Les Bains en haute Provence.
Le voyage se déroula sans encombre et la troupe pris possession dans le Castel LAVAL ou le châtelain et la châtelaine leur resservirent un accueil chaleureux. Les locaux forts adaptés, la table riche et variée permirent à nos pèlerins de se restaurer de manière fort excellente pendant tous leur séjour. Comme il est d’usage, vin et cervoise coulèrent généreusement.
Ils goutèrent ainsi à de nombreux metlocaux (*) peu connu dans leur pays d’origine, comme par exemple des moules ou des filets de maquereaux directement péchés dans le lac de Sainte Croix à proximité.
Une fois restaurée notre joyeuse troupe partie sans tarder pour explorer ces nouvelles contrées. Ils parcoururent ainsi sur leurs étranges machines mécaniques la distance de 13 lieues à travers un paysage inconnu mais fort agréable malgré un vent particulièrement inhospitalier et qui rendit difficile la progression de notre équipée.
Le lendemain, devant une menace de pluies inconfortable il fut décidé d’aller visiter les ruines du ce village provençal ainsi que son Castel qui date du XII siècle. L’après-midi, trois courageux comparses décidèrent malgré la pluie de partir en exploration et après avoir parcouru environ 15 lieues revinrent au Castel sous au soleil radieux et satisfaits d’avoir découvert de nouveaux paysages. Pendant cet après-midi le reste des aventuriers profitèrent des installations aquatiques mis es à disposition.
Avant chaque souper et en attendant de ripailler un troubadour revisita d’une manière fort ludique le patrimoine des proverbe de notre belle langue française ainsi que nos slogans publicitaires, cela dans la bonne humeur qui ouvrit, s’il en était besoin les gosiers afin de faire honneur à nos hôtes.
Le troisième jour, le soleil accompagna de nombreux pèlerins dans une grande excursion de 21 lieues, quelques épouses partirent an calèches motorisés afin d’apporter victuailles à nos bicyclistes affamés et fatigués par des vents contraires.
Le dernier soir, avant de ripailler, il y eu un grand moment de convivialité au cours duquel Jean-Luc, le Gardien du Trésor aborda par un chant bien gaillard l’épineux problème des flatulences bovines.


Avec maintenant les vaches qui pêtent et nous réchauffent la planète
au dire des plus grands savants ;
Avec les gaz à effets de serre qui s’échappent de leur derrière
Comme lâchent les pots d’échappements
Le méthane et le CO2 qu’elles font fuser dessous leur queue.
Ou voir parfois même en rotant
Voilà qu’elles nous mettent en péril moi qui les pensais si docile
Avec leur regard innocent.
Avec maintenant les vaches qui pêtent et nous réchauffent la planète
au dire des plus grands savants ;
Moi qui dans ma plus grande enfance, a du subir leur flatulences
Sans les soupçonner un instant.
Il n’y a rien qui m’étonne une vache dans un champ qui ballonne
N’est rien d’autre qu’un veau qu’a bu l’air.
Je sais que le jeu de mot est débile mais c’est pour dire aux imbéciles
Qu’elles ont un rôle à jouer sur terre.
Avec maintenant les vaches qui pêtent et nous réchauffent la planète
au dire des plus grands savants ;
Comment se fait-il qu’un scientifique n’ait pas vu le côté pratique
Des gaz en les récupérant 
L’innovation originale à la sortie de leur trou de balle.
Greffé un simple détendeur
A l’heure ou l’écologie domine, remporter le concours LEPINE
Faire d’une vache une pompe à chaleur.
A l’heure ou l’écologie domine, remporter le concours LEPINE
Faire d’une vache une pompe à chaleur.

Le dernier jour, une petite équipe parti pour une dernière reconnaissance de 11 lieues sous un soleil et des températures bien agréables.
Une fois rassuré par l’absence de menace belliqueuse de la part des habitants de cette belle région , armes et bagages remis en bon ordre, il fut temps de revenir dans notre contrée d’Echirolles. Le voyage se fit également sans encombre. Nos aventuriers, fatigués mais heureux retrouvèrent avec plaisir foyer, femme et enfants. Nul doute qu’ils garderont très bons souvenirs de cette aventure et qu’ils repartiront certainement pour de nouvelles découvertes.
(*) Appellation qui a donné son nom aux spécialités gastronomiques locales : les mets locaux.
Le narrateur, Guy De La Fouillette.

SAMEDI 11 MAI
Nous étions 5 cyclos motivés par Charly à faire la randonnée annulée d'Eybens. Après 25 km d'échauffement sur le plat il a bien fallu grimper. Durs, très durs ces balcons de Belledonne mais toujours ces paysages magnifiques. Une petite halte sandwich mousse au col des mouilles et on est reparti sous une chaleur estivale.
À l'arrivée une (plutôt deux) mousses nous attendaient chez Charly histoire de se réhydrater.
Au final 90 kilomètres et 1600 mètres de dénivelé. Et très contents d'en avoir fini! H.R.

Sortie YVES BM du 29 mai 2024 à Montagnieu.
Nous sommes partis à 7 heures d’Echirolles en convoi voitures.
Départ de Montagnieu à 9 Heures. Michel le frère d’Yves etson copain Gérard nous ont accompagné. Nous avons dû former 3 groupes de cyclistes afin de ne pas gêner  la circulation sur la nationale. Belle route à une bonne allure. A Crémieu, nous nous sommes tous retrouvés près des hallespour boire un café offert par Guy V qui arrosait sa jolie voiture.
Départ de Crémieu groupé dans la bonne humeur, heureux de pouvoir rouler ensemble. Les montées se sont enchaînées sans grincement de dents !!Peut- être que le café nous avait boosté.
Et comme dans toutes sorties, nous avons perdu 4 cyclos. Après un moment d’attente ils sont arrivés contents d’avoir fait quelques kilomètres de plus, la faute du GPS qui voulait jardiner !!!!
Nous avons repris la route, impatient d’en découdre avec la dernière montée avant l’arrivée chez la Mado.
Apéritif, assiette de charcuterie, excellente omelette plébiscitée par tous, fromage blanc, et pour terminer omelette norvégienne. Que demander de plus pour passer une excellente journée et en bonne compagnie.
Mado a été aidée efficacement par  Louis qui avait troqué sa casquette de président par celle de serveur !!
Nous avons tous eu une pensée pour nos chers amis Paule et Yves.
A renouveler. Régine Mourebrun